+33 1 82 83 18 00

©2018 by scenent. Proudly created with Wix.com

La mémoire du fleuve

August 16, 2018

Les fictions inspirent des entreprises, et réciproquement. En 1985, les libraires français décernaient leur prix au roman "La mémoire du fleuve" signé Christian Dedet. Plus roman que récit, bien que l'intention de l'auteur soit loin de vouloir nous leurrer, le livre raconte la vie d'un entrepreneur entre ses 15 et 50 ans dans un pays fait de menaces et d'opportunités - illustration parfaite d'un outil de cadrage stratégique bien connu (S.W.O.T.). L'histoire commence par un combat titanesque entre un éléphant et un anaconda, remporté par le premier. Le décor est campé : le quotidien est aventure.

 

 

Quels type d'entrepreneur est donc Jean Michonet, le héros du livre ? Il est débrouillard, instinctif, rapide, travailleur, communicant, habile, persévérant et authentique. Malgré les multiples revers subis, il insiste, gagne, perd, regagne, reperd et regagne. Il opère successivement dans trois secteurs : la coupe de bois, le commerce de peaux de crocodiles et le transport fluvial de passagers. Le premier se mécanise, la matière première du deuxième se tarit, le troisième est nationalisé. A chaque fois, il s'adapte, rebondit et devient une légende.

 

Comment s'adapter au bon moment ? La clé est la conscience lucide du potentiel d'évolution de sa trésorerie. En fin de vie d'un secteur, d'un marché ou d'un produit, il est classique d'accepter des facilités de paiement trop généreuses, lesquelles se transforment souvent en défaut de paiement. A éviter.

 

Avant que le niveau de trésorerie ne baisse significativement (alors il est souvent trop tard), un diagnostic régulier s'impose lorsque de premières tensions sont détectées :

 

- Sont-elles dues à une croissance vertueuse (début ou milieu de cycle de vie) ? Alors focalisons notre énergie et nos investissements sur le ou les produits à plus forte marge, quitte à abandonner des pans entiers de notre catalogue, et tendons nos conditions de règlement.

 

- Sont-elles dues à un essoufflement de notre écosystème ? Alors innovons pour le transformer, ou mutons vers un autre secteur, tant que les conditions pour le faire sont bonnes.

Please reload

Our Recent Posts

October 3, 2019

Please reload

Archive

Please reload

Tags