+33 1 82 83 18 00

©2018 by scenent. Proudly created with Wix.com

Changement d'échelle dans l'ESS

May 20, 2014

Parmi les enjeux de l’économie sociale et solidaire, celui du changement d’échelle était au centre des débats de la soirée de lancement de l’ouvrage « Stratégie et financement des entreprises sociales et solidaires », par Romain Slitine, Amandine Barthélémy et Sophie Keller paru chez « Rue de l’échiquier » (lien éditeur). Le 15 mai dernier, au siège d’UBIFRANCE, le gratin de l’ESS français débattait des meilleures pratiques aptes à transformer de jeunes pousses en grandes entreprises.

 

 

En marge de l’évènement, un idée émergeait. Et si on changeait d’angle ? Si on complétait ce nécessaire accompagnement de la croissance des petites entreprises par l’accompagnement des grandes entreprises « normales » qui voudraient devenir solidaires ? Allons plus loin. Compte-tenu du malaise grandissant des salariés de ces entreprises « normales », en quête d’un sens que leurs dirigeants ont bien du mal à exprimer même si leurs intentions sont bonnes, le virage solidaire des entreprises « normales » n’est-il pas le plus grand levier de changement d’échelle de l’ESS dans son ensemble ?

 

Interrogé sur le sujet, un grand mécène et acteur bien connu de l’ESS trouve l’idée séduisante. Pragmatique, il rajoute : ça a une chance de marcher si la charte vers laquelle ces entreprises évolueraient est plus souple que la charte réglementaire. L’idée n’est pas de chasser la subvention grâce à un statut légal contraignant, mais de respecter un engagement social et solidaire en conservant une rentabilité uniquement due à sa performance sur ses marchés. Mais alors, en quoi une telle entreprise doit-elle se transformer ? Quelle est la différence entre avant et après ? Comment convaincre les salariés de l’entreprise que ses nouvelles orientations sont aussi vertueuses que sincères ?

 

Des éléments de réponse se trouvent dans des expériences de grands groupes (danone.communities par exemple), mais aussi dans la réflexion qu’apporte la communauté de chercheurs, de politiques, d’enseignants, de mécènes et … de consultants sur le sujet. Un précédent article de ce blog évoquait un projet de nouveau modèle dans le secteur des services (lien article).

 

Ces réflexions ne font que confirmer une tendance exprimée par Romain Slitine, Amandine Barthélémy et Sophie Kelleret dans leur livre : pour mûrir, les entreprises sociales et solidaires doivent de plus en plus ressembler aux entreprises « normales », et vice-versa ! Leur ouvrage insiste d’ailleurs sur quelques fondamentaux de gestion (cf le passage sur le BFR par exemple) qu’on ne s’attendrait pas à trouver dans un livre spécifique à l’ESS, alors qu’au contraire c’est particulièrement bien vu ! Ce livre mérite les commentaires élogieux qu’il suscite !

Please reload

Our Recent Posts

October 3, 2019

Please reload

Archive

Please reload

Tags