top of page

EXTRAIT DE LA NOUVELLE 17 A

 

" He adored New York City. He idolized it all out of proportion. " Première phrase de Manhattan. Probablement le film que Bénédicte avait le plus regardé dans sa vie. Dieu, qu'elle avait aimé ce film ! Ces premières images, caméra fixe sur la skyline depuis Brooklyn, puis le néon qui clignote son "Manhattan" vertical et aguicheur comme une strip-teaseuse haut de gamme. Le feu d'artifice sur Gershwin, Rhapsodie in Blue. Son père aussi adorait cette ville. Gamine, elle l'avait bien compris, quand les absences répétées de Monsieur François ne s'expliquaient plus que par ces deux mots ronds et huileux comme de la graisse : New York. Papa était encore parti pour New York.

 

SYNOPSIS

 

Un vol en long courrier est une tranche de vie avec un avant, un pendant et un après. Pourquoi votre voisine est-elle assise là ? Qu'est-ce qui l'y a conduit ? Qu'espère-t-elle à l'arrivée ? Sept destins s'entrecroisent. Sept nouvelles, sept passagers, sept numéros de siège. Transportés dans un appareil, l'avion, que malgré plus de cent ans d'expérience l'être humain continue à trouver étonnant, déstabilisant, voire inquiétant, chacun des sept personnages vit ce voyage à sa façon, à l'inspiration, sans calcul. Pourtant ils ont forcément quelques préoccupations convergentes, à commencer par une aventure commune : voler à huit cent kilomètres à l'heure à quelques mètres les uns des autres. 

 

QUATRIÈME DE COUVERTURE

 

Si ce livre était un cocktail, ce serait une émulsion de drame, un trait de cynisme, un zest de fantasmagorie, des tableaux à la Woody Allen, le tout shaké avec beaucoup d'énergie sur fond de jazz new-yorkais. La voix du nouvelliste nous fait décoller aux cotés de 8 passagers triés sur le volet, pour le meilleur et pour le pire.

 

L'AUTEUR

 

Bertrand est un pince-sans-rire de bon goût. Venant de l'univers de la communication, il est tombé en littérature (ou s'y est-il élevé ?) naturellement, bâtissant des atmosphères inspirées de ses expériences empathiques partout où il les a vécues, en France ou ailleurs, dans des avions, des trains, des bars, des cafés littéraires, des salles de réunion ou de cinéma. Car l'homme est féru de cinéma, tendance encyclopédiste, curieux et éponge à la fois, ce qui lui permet de puiser à l'occasion dans un réservoir à situations et à citations quasi-infini.

Après quelques tentatives auto-éditées qui lui ont beaucoup appris, il finit par collaborer avec Scenent Editions, qui, reconnaissant en lui une vraie maturité d'auteur, l'accompagne dans un chemin qui conduit à la publication d'AF 17 pour New-York.

 

LA VEINE DU LIVRE

 

Dans cette rubrique nous évoquons des livres partageant le même sujet, le même thème, bien que le traitant différemment. Deux autres auteurs contemporains - au moins - ont le même point de départ, les causes et les conséquences d'un voyage transatlantique en avion, et en ont fait un roman.

- L'anomalie, d'Hervé le Tellier (Gallimard).

- Dans un avion pour Caracas, de Charles Dantzig (Grasset).

Le premier entrelace des destins, confine au fantastique et tricote une trame haletante.

Le deuxième, jubilatoire, reconstruit l'histoire d'une amitié brique après brique, à la faveur d'une prise de recul à 10 000 mètres d'altitude.

 

POURQUOI "ENTRE DEUX RENDEZ-VOUS" ?

 

La collection "Entre deux rendez-vous", pensée pour les gens qui manquent de temps et pour faire découvrir ou redécouvrir les joies des lettres en phases brèves, accueille très naturellement le format du recueil de nouvelles. Chaque pièce se lit d'un trait, pendant que quelques stations de métro défilent, qu'une campagne sourit par la fenêtre d'un train, ou que le soleil se couche derrière les rideaux d'une chambre. AF 17 pour New-York peut aussi se lire, c'est inouï, dans un avion !

AF 17 pour New York

14,50 €Prix
  • Frais de port réduits à 3,00 € : il suffit de sélectionner l'option "envoi par la poste" ci-dessus.

bottom of page