Notes de lecture : AF 17 pour New York, par Bertrand Ploquin

Dernière mise à jour : 6 mai

Dans cet article, les éditrices et éditeurs de Scenent se mouillent à propos d'un livre. Embarquez à bord de l’AF 17 à destination de New York. Ce recueil de nouvelles a été publié aux éditions Scenent dans la collection Entre deux rendez-vous. Sept nouvelles, sept passagers, sept histoires, sept expériences…


Le livre fait partie de la sélection 2021 du prix du premier recueil de nouvelles de la Société des Gens de Lettres, finalement attribué à Sara-Ananda Fleury. Il est aussi sélectionné par le jury du prix Litter’Halles 2022 de Decize.


Si ce recueil de nouvelles vous a inspiré et que vous souhaitez vous glisser dans la peau d’un passager de l’AF 17, les éditions Scenent et Bertrand Ploquin organisent un concours de nouvelles. Pour y participer, il suffit d’écrire une nouvelle qui raconte l’histoire d’un passager que vous aurez inventée de A à Z. N’hésitez pas à nous contacter pour nous envoyer vos idées, vos questions ou même, votre texte à l’adresse contact@scenent.com. Bon vol !


Voici le mot des éditeurs :


Christian, le Godard native


AF 17 est un recueil de nouvelles comme on les aime, enlevé, aérien même. Ça commence sur le plancher des vaches par un coup de Trafalgar, une vacherie intime du genre à fâcher pour la vie, à moins que le hasard passant par-là sur des talons aiguilles ne change tout, ne remette les pendules à l’heure et l’altimètre au niveau du tarmac. Un truc toujours aussi angoissant ce phénomène arrachant d’une piste de goudron noir une paire d’ailes et tout ce qui y est accroché, avant de porter ce fragile assemblage et tout ce qu’il contient vers des hauts toujours plus hauts, d’où l’on tombe toujours plus vite et plus longtemps si les choses tournent mal. Alors dans l’avion-héros de ce livre, il y a un bar et un barman qui sont là pour calmer les tachycardes et autres stressés du bocal, mais aussi une apprentie superwoman et des sacrés zozos ni plus ni moins bizarres que nous-mêmes pauvres lecteurs lorsque nous sommes confrontés à l’étrange. Car qu’y a-t-il de plus étrange que de voler ?


Leïla, la David Lynch native


Une destination qui fait rêver - je n’y suis jamais allée, un format qui nous embarque rapidement, des rencontres avec des personnages et leurs histoires : le recueil de nouvelles de Bertrand Ploquin, c’est tout ce que j’aime ! Avec en prime des surprises et des cocktails : j’en veux encore ! Avec modération, ça va de soi. Un vol commercial complet pour New York, ça en fait des passagers… Alors mon souhait pour 2022, c’est d’apprendre qu’il y aura un recueil numéro 2.


Owen, le Spielberg native


Lors d'un long trajet en bus, en train ou en avion, c'est une expérience à la fois commune et extraordinaire que de regarder les personnes qui nous entourent et d'imaginer des histoires ou des contextes ou de se demander pourquoi, comme nous, elles entreprennent ce voyage. A travers ses nouvelles, Bertrand Ploquin nous fait découvrir des personnages profonds et des histoires décalées, dérangeantes ou divertissantes. Je sais que la prochaine fois que je m'assiérai dans un avion pour aller sur un autre continent, ce sont ces histoires qui me viendront à l'esprit et qui me rendront curieux d'autres histoires, celles de mes voisins d'accoudoir.


Koumba, la Nolan native


AF17 pour New York est le premier recueil de nouvelles des éditions Scenent que j’ai lu. Le lecteur part à la rencontre de sept passagers que tout oppose, mais qui ont un point commun : cet avion Paris – New York dont ils partagent la cabine à 10 000 mètres d’altitude pendant huit heures. Sept passagers, sept sièges, sept histoires. Les voyageurs partagent leurs pensées, leurs états d’âme, leurs rêves et des anecdotes à la fois touchantes, drôles et marquantes. On n’a pas le temps de s’ennuyer ! Personnellement, je ne pourrai pas dire quelle est ma nouvelle préférée. Les histoires sont toutes différentes les unes des autres, il y en a pour tous les goûts ! Je recommande grandement ce recueil.


Mélissa, la Coppola native


J’ai eu un véritable coup de cœur pour le recueil de nouvelles de Bertrand Ploquin. Au premier abord, c’est ce concept qui m’a plu : une nouvelle, une histoire, un destin. À chaque fois, on rencontre un nouveau passager avec lequel on fait un petit bout de chemin. Leurs histoires sont drôles, touchantes, pleines de suspense et d’action. On a l’impression de voyager avec elles et eux, de devenir leur voisine ou voisin de bord pendant un instant. Une fois AF 17 pour New York terminé, j’étais si déçue de devoir les quitter. Quel bon moment j’ai passé à bord de ce vol pour New York !


Qu’avez-vous pensé d’AF 17 pour New York de Bertrand Ploquin ? Quelle est votre nouvelle favorite ? Cette page est ouverte aux commentaires. Partagez votre avis en commentaire ou à l’adresse mél contact@scenent.com. Nous avons hâte de vous lire !


Si vous souhaitez découvrir AF 17 pour New York, cliquez ici.


NB : l'auteur a dédicacé son livre à l'occasion d'un dîner au restaurant L'Amour et la Folie, 94 Bvd des Batignoles, Paris XVIIème.





Inked by Scenent 被場景繪製 Bèi chǎngjǐng huìzhì

222 vues12 commentaires

Posts récents

Voir tout